1 Donner à un enfant plus d’un vaccin à la fois peut surcharger son système immunitaire

FAUX Le système immunitaire est capable de faire face à beaucoup d’attaques en même temps. Il est fait pour se défendre contre énormément de microbes. Se faire vacciner ne diminue ni sa force ni ses capacités. 1 million c’est le nombre d’antigènes différents (c’est à dire d’éléments étrangers au corps comme par exemple les virus, les parasites, mais aussi les poussières, les protéines alimentaires, …) auquel notre corps peut répondre en même temps.

2 Les vaccins sont dangereux

FAUX Plusieurs centaines de millions de personnes sont vaccinés chaque année en France et dans le monde. La plupart des réactions vaccinales sont mineures et passagères, et les éventuels effets indésirables des vaccins sont très surveillés. Le risque de développer une maladie grave en ne se vaccinant pas est beaucoup plus important que celui de voir apparaître un effet indésirable (ou effets secondaires). Les effets indésirables les plus fréquents sont une fièvre légère et une douleur ou une rougeur au point d’injection. Les effets indésirables graves sont très rares et font l’objet d’un suivi et de recherches approfondies lorsqu’ils surviennent.

3 La grippe est juste gênante, et le vaccin n’est pas très efficace

FAUX La grippe est une maladie contagieuse qui guérit spontanément le plus souvent. Cependant, elle peut entraîner des complications sérieuses et être dangereuse chez certaines personnes fragiles. Elle est responsable d’un nombre important de décès chaque hiver, estimé en moyenne à environ 9 000 essentiellement chez les personnes âgées de 65 ans et plus. Si vous êtes considéré comme une personne ayant un risque de développer des formes compliquées ou graves de grippe, il est recommandé de vous faire vacciner.

4 Les maladies infantiles évitables par la vaccination font simplement partie des désagréments de la vie 

FAUX Il ne faut pas considérer les maladies évitables par la vaccination comme des “désagréments de la vie”. Les maladies telles que la rougeole, les oreillons et la rubéole sont des maladies graves qui peuvent entraîner des complications, parmi lesquelles des pneumonies, des encéphalites, la cécité, des diarrhées, des infections pulmonaires, le syndrome de rubéole congénitale (si une femme est infectée par la rubéole en début de grossesse), et la mort. Toutes ces maladies et les souffrances qui leur sont associées peuvent être évitées grâce aux vaccins. A défaut de la vaccination contre ces maladies, les enfants sont inutilement vulnérables.

5 Mieux vaut s’immuniser par la maladie que par les vaccins

FAUX Les vaccins agissent sur le système immunitaire et entraînent une réponse immunitaire semblable à celle produite par l’infection naturelle, mais ils ne provoquent pas la maladie et ne font pas courir à la personne immunisée le risque de complications éventuelles.

Source : Sanofi Pasteur 

 

CAMPAGNE DE VACCINATION ANTIGRIPPALE

En savoir plus.