Category Archives: Front Page

La vaccination contre la grippe saisonnière

Le virus de la grippe sévit habituellement d’octobre à mars. Parce qu’il évolue chaque année, il est indispensable de s’en protéger et de se faire vacciner tous les ans. Cette année, afin de faciliter l’accès à la vaccination, le parcours vaccinal est simplifié.

LA GRIPPE SAISONNIÈRE, UNE MALADIE À PRENDRE TRÈS AU SÉRIEUX

Chaque hiver, de 2 à 8 millions de personnes sont touchées par le virus de la grippe.

C’est une maladie très contagieuse qui peut être grave, en particulier chez les personnes fragiles, comme les personnes âgées ou atteintes de certaines maladies chroniques, les femmes enceintes, les personnes obèses ou les nourrissons de moins de 6 mois à risque. Des complications peuvent alors apparaître, telles que :

· une infection pulmonaire bactérienne grave (ou pneumonie) ;

· une aggravation d’une maladie chronique déjà existante (diabète, bronchopneumopathie chronique obstructive, insuffisance cardiaque).

Chaque année, la grippe est responsable d’hospitalisations, voire de décès.

SE FAIRE VACCINER CHAQUE ANNÉE ET APPLIQUER QUELQUES GESTES D’HYGIÈNE SIMPLES POUR SE PROTÉGER ET PROTÉGER LES AUTRES

Pour les personnes fragiles, la vaccination est le moyen le plus efficace pour se protéger de la grippe. Le vaccin est sans danger et a peu, voire pas d’effets secondaires (le plus souvent des réactions locales légères et transitoires, plus rarement de la fièvre, douleurs musculaires ou articulaires, céphalées). Il ne peut pas donner la grippe car les virus contenus dans le vaccin ne sont pas vivants.

Les virus de la grippe saisonnière changent chaque année, la composition du vaccin est adaptée aux virus qui sont le plus susceptibles de circuler pendant l’hiver. Un nouveau vaccin est donc disponible cette année.

Il est aussi essentiel que chacun mette en place, dès que les virus grippaux circulent, une série de gestes simples destinés à limiter la transmission des virus, tels que se laver régulièrement les mains avec de l’eau et du savon ou, si vous n’en disposez pas, avec une solution hydroalcoolique, utiliser des mouchoirs à usage unique, tousser ou éternuer dans son coude … Et pour les personnes grippées, il est important de porter un masque, disponible en pharmacie, pour protéger votre entourage et éviter les contacts avec les personnes fragiles ou malades pour ne pas leur transmettre la maladie.

Si vous faites partie de l’entourage familial d’un nourisson de moins de 6 mois à risque de grippe grave, trop jeunes pour être vaccinés, il est conseillé de vous faire vacciner pour limiter les risques de leur transmettre la grippe.

QUAND SE FAIRE VACCINER ?

L’arrivée de l’épidémie de grippe est imprévisible. Elle peut se propager très rapidement ; il est recommandé de se faire vacciner chaque année au début de l’automne, avant la circulation active des virus grippaux. Il faut compter environ 15 jours entre le moment de la vaccination et le moment où l’on est protégé contre la grippe saisonnière. C’est le temps nécessaire pour que le système immunitaire réagisse au vaccin.

La campagne de vaccination 2018-2019 débute le 6 octobre 2018.

LE VACCIN GRATUIT POUR LES PERSONNES À RISQUE

La Haute Autorité de santé recommande la vaccination pour les personnes particulièrement exposées aux risques de complications de la grippe :

· les personnes de 65 ans et plus ;

· les personnes atteintes de certaines maladies chroniques ;

· les femmes enceintes ;

· les personnes souffrant d’obésité (IMC égal ou supérieur à 40kg/m2) ;

· l’entourage familial des nourrissons de moins de 6 mois à risque de grippe grave (dans l’objectif de protection des nourrissons qui ne peuvent pas être vaccinés).

POUR CES PERSONNES, LE VACCIN EST GRATUIT.

Bon à savoir

Les vaccins disponibles cette année sont : INFLUVACTETRA, FLUARIXTETRA,VAXIGRIPTETRA (vaccins tétravalents) et INFLUVAC ( vaccin trivalent).

LA VACCINATION EN PRATIQUE : NOUVEAU

Si vous êtes concerné, votre caisse d’assurance maladie vous envoie une invitation et un bon de prise en charge. Ce bon vous permettra de bénéficier gratuitement du vaccin antigrippal.

Trois situations peuvent se présenter. Vous avez plus de 18 ans Vous avez moins de 18 ans

Vous êtes enceinte, vous souffrez d’obésité ou vous faites partie de l’entourage familial d’un nourrisson fragile

Seul le vaccin antigrippal est pris en charge à 100 % ; l’injection du vaccin est prise en charge dans les conditions habituelles, sauf pour les patients pris en charge à 100 % au titre d’une des ALD concernées.

QUI PEUT VOUS VACCINER CONTRE LA GRIPPE ?

Les professionnels de santé habilités à vacciner sont :

· les médecins,

· les infirmier(e)s,

· les sages-femmes (pour les femmes enceintes et l’entourage des nourrissons de moins de 6 mois),

· les pharmaciens participant à l’expérimentation dans les régions suivantes : Auvergne-Rhône-Alpes, Nouvelle Aquitaine, Hauts-de-France, Occitanie (vaccination des personnes majeures).

Source  : https://www.ameli.fr/assure/sante/assurance-maladie/campagnes-vaccination/vaccination-grippe-saisonniere

Campagne de vaccination

2 741

cas de rougeole en France depuis le début de l’année, dont 3 décès. Ces chiffres sont inquiétants car ils démontrent l’insuffisance de la couverture vaccinale pour protéger la population et surtout ceux qui ne peuvent recevoir de vaccins.

 

CAMPAGNE DE VACCINATION ANTIGRIPPALE

Votre pharmacien vous rappelle que cette année, la campagne de vaccination antigrippale démarre le 6 octobre.

 La campagne de vaccination antigrippale 2018-2019 démarre officiellement le 6 octobre. L’une des nouveautés pour cette année est l’extension de l’expérimentation de la vaccination par les pharmaciens à deux nouvelles régions, avant une éventuelle généralisation à l’ensemble du territoire dès la saison prochaine, comme l’a récemment laissé entendre la ministre de la Santé, Agnès Buzyn. Mais surtout, la population cible est étendue aux primovaccinants adultes.

Le 6 octobre prochain, quelque 1500 pharmaciens de plus seront prêts à vacciner dans les officines françaises VOISIN/PHANIEZoom

Après la Nouvelle-Aquitaine et Auvergne-Rhône-Alpes, les officinaux des Hauts-de-France et d’Occitanie pourront expérimenter cet acte de prévention dans leur pharmacie. Et les confrères des deux nouvelles régions concernées semblent volontaires pour cette nouvelle mission (voir ci-dessous).

La campagne 2018-2019 est aussi marquée par l’extension de la population cible aux primovaccinants adultes, y compris les femmes enceintes, aux patients immuno-déprimés ou sous anticoagulants…



Source : Santé Publique France

25ème JOURNEE MONDIALE DE LUTTE CONTRE LA MALADIE D’ALZHEIMER

« Appeler ça une journée, s’engager toute l’année ! »

Conséquence du vieillissement, maladie génétique, pathologie ne touchant que la mémoire… Autant d’idées-reçues sur la maladie qui faussent l’image que se fait le grand public de celle-ci et dont souffrent les familles. Clarifier ce que sont la maladie d’Alzheimer et ses conséquences, c’est nourrir la réflexion sur la manière dont devraient être considérées les personnes malades. Cette étape est essentielle pour ensuite agir et redonner aux personnes la place citoyenne qui est la leur.

Pour tout savoir sur le diagnostic, la personne malade, les avancées en terme de recherche ou les thérapies mais aussi pour trouver une association et des informations sur la maladie, rendez-vous sur le site :
https://www.francealzheimer.org/journee-mondiale-alzheimer/?utm_source=Newsletter&utm_medium=email

En savoir plus sur la 25ème journée mondiale : https://www.francealzheimer.org/une-journee-mondiale-pour-quoi-faire/

En tant qu’acteur de santé de proximité, votre Pharmacien vous livrera les conseils nécessaires pour aider une personne malade ou trouver les informations nécessaires en tant qu’aidant.
 

Prenez soin de votre peau après l’été

Après vos vacances d’été, votre peau vous démange, vous tire, est sèche ou rouge,… Voici les conseils de votre pharmacien pour la soulager.
  DÉCOUVREZ VOS AVANTAGES DE LA RENTRÉE

Pourquoi votre peau est-elle abîmée après l’été ?

Après des vacances au soleil, votre peau est sèche, elle peut devenir terne et peler à certains endroits lorsque le bronzage commence à disparaître. En cause ? Les rayons du soleil, l’eau de mer ou celle de la piscine, et les températures élevées qui fragilisent l’épiderme au fil des vacances.

Les gestes beauté pour réparer votre peau

Le Gommage Après s’être épaissie pour se défendre du soleil, la peau, au retour de vacances, va s’affiner et révéler les éventuels boutons qu’elle emprisonnait jusqu’à maintenant. Pour lutter contre ces petits boutons, appliquez un gommage doux 1 à 2 fois par semaine, utilisez un soin anti-imperfections de manière localisée juste sur les boutons, et votre crème hydratante sur le reste du visage. N’hésitez pas non plus à faire des gommages pour le corps. Pas de risque de voir disparaître votre bronzage puisque la mélanine responsable de votre teint doré se trouve sur la couche la plus profonde de votre peau. Au contraire, un gommage visage et corps apportera plus d’éclat à votre hâle. L’astuce en plus : Pour faire peau neuve, offrez-vous un moment de détente et de soin avec le duo hammam et gommage. Le hammam, avec sa chaleur humide, va détoxifier votre épiderme. Le gommage, quant à lui, va éliminer les petites peaux mortes. Résultat : la peau retrouve de l’éclat et de la douceur. La douche Il est inutile de rester trop longtemps sous la douche, cela n’hydratera pas plus votre peau. D’autant plus si l’eau s’avère très chaude, elle aura l’effet inverse et assèchera davantage votre peau. Privilégiez donc l’eau tiède ou froide et faites en sorte que la douche n’excède pas 5 minutes, afin de préserver au mieux votre peau. Optez pour un gel douche sans savon et enrichi en agents hydratants comme le karité ou les huiles végétales, ou alors un savon saponifié à froid. En sortant de la douche, votre peau a besoin d’un séchage en douceur. Plutôt que de frotter, tapoter delicatement votre serviette sur votre corps. L’hydratation Déshydraté par la chaleur, l’épiderme a besoin d’être ressourcé. Ne choisissez pas une crème visage trop riche qui risque de favoriser la formation de comédons sur votre peau encore épaissie, alors qu’elle a plutôt besoin d’eau. Optez donc pour des crèmes ou gels hydratants adaptés à votre type de peau. Continuez votre routine hydratation en appliquant un soin hydratant spécial corps, matin et soir. Pour bien réparer l’épiderme, on privilégie des textures plus riches et qui nourrissent en profondeur (crèmes, baumes ou huiles). Une peau bien hydratée reflète mieux la lumière et permet donc de mieux mettre en valeur votre bronzage. Les antioxydantschanvri-visuel-newsletter Responsable principal du vieillissement cutané, le soleil agresse la peau et produit davantage de radicaux libres. Pour les éliminer, misez sur une alimentation riche en antioxydants : framboise, melon, mirabelle, myrtille, pêche, aubergine, carotte, concombre… Régalez-vous avec des fruits et légumes de saison, cure de jouvence pour votre peau. Pour hydrater en profondeur l’épiderme et pour le bon fonctionnement de votre organisme, il est conseillé de boire au moins 1,5 litres d’eau par jour. Vous pouvez également consommer du thé vert, très riche en antioxydants. Découvrez dans votre pharmacie la gamme de soins dermo-cosmétiques CHANVRIA à l’huile de chanvre bio 100% vierge.

Je pars en vacances avec bébé

Premières vacances avec bébé ? Tout va bien se passer ! L’appréhension est normale et une organisation bien ficelée vous permettra de rester sereine pendant les vacances.
 

Préparer la valise

  • Prévoyez 1 tenue de rechange par jour (mais sans emporter toute son armoire, pour cela constituez lui ses tenues entières et pensez aux jours ou soirées plus frais). Votre tenue de rechange vous évitera de passer votre temps à laver le linge tous les 2 jours si bébé a tendance à régurgiter ou en cas de couche qui déborde.
  • Prévoyez des tenues en coton.
  • Evitez les vêtements qui se repassent : c’est les vacances !
  • Evitez les hauts avec épaules dénudées : un bodie à manches courtes sera parfait. Votre tout-petit ne sera pas exposé au soleil mais il reste très sensible et moins sa peau est exposée, mieux c’est !
Ne pas oublier : bob, chapeau ou casquette, lunettes de soleil, bavoirs jetables, gigoteuse légère pour la nuit quand les températures baissent. Et bien sûr, tétine et doudou !

Préparer la trousse à pharmacie

  • Avec les essentiels en cas de diarrhée, déshydratation, vomissements (pensez à des médicaments qui ne fondent pas au soleil et qui ne nécessitent pas de rester au frais impérativement).
N’oubliez pas : crème solaire, vaporisateur pour rafraîchir bébé tout au long de la journée. ) et bien sûr, son carnet de santé, passeport ou Carte d’Identité.

Préparer le matériel nécessaire au quotidien

Et oui, partir avec bébé c’est comme partir en camping : la voiture est bien remplie !
  • Le porte-bébé et l’indispensable poussette avec une ombrelle pour les balades.
  • Le lit parapluie (alèse et 2 paires de draps).
  • Les biberons (2).
  • Si vous avez de la place : un transat pour le bain et un siège de table selon l’âge de bébé.
Assurez-vous de bien avoir vérifié le siège bébé ou de bien installer son couffin dans la voiture. Bonnes vacances !