Vous attrapez un rhume dès que le temps change ou lorsque vous entrez dans une salle climatisée ? Le lien entre les conditions météorologiques et la santé est établi depuis longtemps et les changements brusques de température rendent le corps plus fragile. Mais des solutions existent pour éviter de tomber malade à chaque changement de temps.
 

La base d’une bonne santé : l’alimentation

Une alimentation saine et équilibrée suffit généralement à couvrir nos besoins et donc à rester en forme. Une alimentation saine, passe par des repas équilibrés, des aliments frais, de bonne qualité et en quantité raisonnable. Les aliments connus pour renforcer le système immunitaire :
  • Les champignons, notamment les shiitakes et les pleurotes mais aussi
  • l’ail, l’oignonet les échalotes stimuleraient les défenses immunitaires et aideraient à lutter contre les infections.
  • Les protéinesque l’on retrouve dans les viandes, volailles, œufs, poissons, fruits de mer, noix et légumineuses, permettent de produire des anticorps.
N’oubliez pas les « bons gras » : les oméga-3, 6 et 9, pour un meilleur fonctionnement immunitaire. Le poisson, l’huile d’olive, les noix et les graines de lin en sont d’excellentes sources.

Buvez beaucoup d’eau et de thé vert

L’eau nous est indispensable, veillez donc à en boire suffisamment pour être en forme. Au-delà d’une boisson, l’eau … - Fournit la salive qui permet d’avaler les aliments; - Sert de lubrifiant pour les articulations et les yeux; - Maintient la température du corps; - Permet les réactions chimiques dans les cellules; - Permet l’absorption et le transport des nutriments ingérés; - Assure l’activité neurologique du cerveau; - Assure l’hydratation de la peau; - Elimine les déchets de la digestion et des divers processus métaboliques… Le thé vert quant à lui, renferme de nombreux principes actifs, notamment des antioxydants et de la théanine, qui, selon des études préliminaires, aurait un effet stimulant sur le système immunitaire (1). Vous pouvez aussi y ajouter une tranche de citron (riche en antioxydants et excellent pour la digestion) et un peu de miel (antibactérien naturel, source d’antioxydants, efficace contre la toux et qui aurait un effet prébiotique).

Pratiquez une activité physique modérée

Pratiquer régulièrement une activité physique stimule les défenses immunitaires. En effet, il a été démontré que certaines composantes immunitaires sont stimulées par l’activité physique. Alors pour préserver votre santé et abaisser votre risque de souffrir de diverses maladies : bougez !

Dormez

Selon une étude publiée dans la revue Archives of internal medicine*, les personnes qui dorment moins de 7h par nuit ont 3 fois plus de risques d’attraper un rhume que celles qui dorment au moins 8h. Le repos permet à l’organisme d’assurer des fonctions nécessaires au développement et à la santé. Dormir n’est pas du temps perdu, c’est un besoin !

Veillez à avoir votre dose de vitamine D

La vitamine D joue un rôle clé dans l’immunité On estime que l’exposition au soleil peut procurer de 80 % à 90 % de la vitamine D nécessaire. Une exposition des mains, des avant-bras et du visage pendant 10 à 15 minutes entre 11 h et 14 h, à raison de 2 ou 3 fois par semaine, suffirait à assurer l’apport requis chez un adulte en bonne santé. On trouve également de la vitamine D dans le saumon, le thon rouge, le hareng ou la truite.

Misez sur les antioxydants

Les antioxydants nous aident à lutter contre les radicaux libres et nous protégent du vieillissement prématuré de la peau. Ils sont également un véritable bouclier contre les maladies. Les principaux antioxydants naturels sont les flavonoïdes, les caroténoïdes, les vitamines C et E, et le sélénium. On les trouve par exemple dans le chocolat noir, les noix de pécan, les noisettes, les pruneaux secs, le raisin rouge, la mûre, les myrtilles, la fraise, la grenade, l’orange, le kiwi, les haricots rouges, l’artichaut cuit, l’épinard, le brocoli ou encore le poivron rouge.   Pour plus d’informations sur les bienfaits de l’alimentation, n’hésitez pas à demander conseil à votre pharmacien ou à la diététicienne. *2009