Hand squeezing a stress ball

Qu’il s’agisse d’un examen, d’une rupture, d’un déménagement ou d’un mariage… face à un changement de situation brutale, notre corps réagit contre ce qu’il ressent comme une pression, parfois même une agression : il se retrouve alors en situation de stress. Personne n’est épargné par le stress. Afin qu’il ne s’installe pas et ne devienne un handicap, votre pharmacien vous décrit ses mécanismes d’actions et vous livre les clés pour mieux le contrôler !

Pour ne pas en arriver là votre pharmacien recommande de :
 

 Quelles sont les phases de stress ?

  • La phase d’alarme : durant laquelle les glandes surrénales, situées au-dessus des reins, libèrent de l’adrénaline. Le rythme cardiaque et la tension artérielle augmentent, la respiration s’accélère et se saccade, certains muscles se contractent et du glucose (sucre) est libéré dans le sang.
  • La phase de résistance : elle permet l’adaptation au stress. Durant cette étape, l’organisme libère de la dopamine (plaisir), des endorphines (bien-être), de la sérotonine (apaisement) et du cortisol (régule la tension artérielle et les fonctions cardiovasculaire et immunitaire). Cette étape permet d’augmenter le taux de glycémie nécessaire au fonctionnement de l’organisme. Une fois la situation contrôlée, il retourne progressivement à son métabolisme naturel, apaisé, à moins que…
  • La phase d’épuisement commence si la situation de stress perdure ou se reproduit fréquemment. En effet, des hormones étant produites continuellement, le corps utilise une importante énergie. Sur-sollicité, il n’arrive plus à mobiliser ses ressources, s’épuise, voire « craque ».Les symptômes provoqués par le stress varient d’une personne à une autre. Pour certains, les maux de tête sont les manifestations principales, pour d’autres il s’agit de difficultés à s’endormir.

Comment repérer les symptômes liés au stress ?

  • Troubles intestinaux : spasmes, nausées et vomissements
  • Troubles cardiovasculaires : augmentation de la fréquence cardiaque, palpitations, hypertension artérielle
  • Maux de tête
  • Transpiration, mains moites, bouffées de chaleur
  • Diarrhée
  • Troubles du sommeil : insomnies, cauchemars… et fatigue associée
  • Douleurs musculaires notamment au niveau du dos et de la nuque.

Des troubles parfois psychologiques :

  • Susceptibilité, irritabilité, colère
  • Angoisse, anxiété
  • Dépression, burn-out
  • Difficultés de concentration
  • Dépendance accrue à des substances addictives (tabac, alcool…)
  • Troubles alimentaires

Les conséquences du stress sur la santé

  • De ces manifestations du stress peuvent résulter d’autres pathologies. Seul un professionnel de santé peut établir un lien entre vos symptômes et le stress. N’hésitez donc pas à demander conseil à votre pharmacien. Le stress n’est pas anodin : il est un facteur de risque de maladies de peau comme l’eczémaIl est aussi à l’origine de certaines défaillances du système immunitaire. Il aggrave les maladies cardiovasculaires, l’hypertension artérielle, le diabète de type 2 et le cancer. Enfin, il génère des radicaux libres (molécules qui, par leur instabilité, accélèrent le vieillissement et la mort des cellules). Il est donc important de ne pas le laisser vous envahir !

Comment limiter les effets et les dommages du stress  ?

Young and beautiful businesswoman tired from work in the office
  • La phytothérapie : L’Aubépine contre les palpitations ou les sensations d’oppression, la Passiflore pour gérer l’émotivité, la Valériane en traitement de la nervosité, le Ginseng contre la fatigue physique, le Griffonia pour la sérénité et également le Houblon, le Tilleul, ou la Mélisse. Votre pharmacien vous indiquera les plus adaptées à votre cas et vous les proposera prêtes à être infusées ou sous forme de gélules. L’homéopathie : Ignatia suite à un choc affectif, Coffea cruda contre l’hyperactivité cérébrale, Gelsemium en cas de trac ou d’anxiété, Valeriana si insomnie mais aussi Passiflora ou Stramonium. L’allopathie: Des anxiolytiques, somnifères et/ou antidépresseurs peuvent s’avérer nécessaires selon la nature et la gravité des symptômes mais seulement sur avis médical.
  • Mais pour ne pas en arriver là …

Votre pharmacien vous conseille :

  • D’identifier les situations qui vous stressent pour les éviter ou vous y préparer
  • De faire des exercices de relaxation
  • De pratiquer une activité physique au moins une fois par semaine
  • De suppléer si nécessaire votre alimentation par des compléments alimentaires, particulièrement le magnésium marin bénéfique sur le système nerveux.
  • De dormir suffisamment
  • D’avoir une hygiène de vie saine. Même si le stress peut être positif dans certaines situations par la stimulation physique et cérébrale qu’il peut procurer (« bon stress »),  il est essentiel de ne pas le laisser prendre le dessus.  N’hésitez pas à demander conseil à votre pharmacien sur les moyens de gérer votre stress afin que 2019 soit une année zen !

Alcoholic businessman in depression