coupbleubosse_300x200
On ne peut y échapper … une chute de vélo, un mauvais geste en bricolant, un faux mouvement lors d’une activité sportive, et le choc est là ! Bleu, hématome, bosse, … votre Pharmacien vous aide à les identifier et vous livre ses conseils pour les traiter.

Contusion, ecchymose, hématome : kézako ?

  • On appelle « contusion », une blessure produite suite à un choc ou un coup, sans plaie apparente ni fracture. Les contusions sont souvent bénignes. Chez les personnes âgées, celles présentant des troubles de la coagulation du sang ou chez les personnes ayant la peau réactive, une « ecchymose », peut apparaitre.
  • Une « ecchymose », plus souvent appelée « bleu » apparait lorsque les vaisseaux sanguins situés sous la peau, éclatent suite à un choc. Une tâche bleue survient, sa teinte évolue souvent du bleu au jaune en passant par le vert. Ce changement de couleur est lié à l’action des globules blancs qui se concentrent pour dégrader le pigment se trouvant dans les globules rouges : l’hémoglobine. Un bleu disparait en quelques jours et peut être plus ou moins douloureux.
  • Un « hématome » est une bosse, plus ou moins importante. La bosse peut être douloureuse au toucher (selon l’intensité du choc). Elle peut apparaitre suite à une prise de sang par exemple, si la coagulation s’effectue difficilement.
Les bleus et les bosses restent des traumatismes bénins qui peuvent être soulagés par un traitement local d’appoint à la maison. Selon le type d’hématome en revanche, les gestes à adopter demandent une attention plus particulière pour éviter toute complication.

Comment soigner un bleu ?

LES GESTES A ADOPTER
  • Mettez de la glace dans un torchon et appliquez sur le bleu. L’idéal est de laisser poser au moins 1h pour permettre aux vaisseaux sanguins de se resserrer et éviter que le bleu ne s’étende.
  •  Les conseils de votre pharmacien pour que votre bleu disparaisse plus rapidement :
    • Des « sacs de froid » sont en vente en pharmacie. 24 heures après, pour faire circuler le sang accumulé sous la peau et permettre une bonne circulation, appliquez une compresse chaude ou une bouillote. Le temps de pause recommandé est également d’1h.
    • Mangez des aliments riches en vitamine C et en flanoïdes. Ils contiennent du collagène qui permet aux vaisseaux sanguins de se fortifier.
    • Utiliser des produits à base de plantes : à base d’aloé vera ou d’arnica par exemple à appliquer directement sur le bleu.

Comment soigner un hématome ?

LES GESTES A ADOPTER
  • Selon la zone où il se situe : sur la peau (hématome cutané) ; sur un ongle (hématome sous-unguéal) ou sur un muscle (hématome musculaire), les soins à apporter seront sensiblement les mêmes que lors d’un bleu ou d’une bosse ; le froid jouant là encore un rôle important dans la constriction des vaisseaux sanguins. Néanmoins, lors d’un hématome musculaire, il est important d’appliquer un moyen de contention (pansement par exemple) pour comprimer la lésion. 24h à 48h après le choc, appliquez une compresse chaude ou prenez un bain chaud pour dilater les vaisseaux sanguins.
  • Les conseils de votre Pharmacien :
    • Suite à un hématome, reposez la partie touchée et éviter les mouvements brusques pour limiter l’inflammation.
    • Si la douleur est trop intense, vous pouvez prendre un antidouleur.
    • Pour aider les tissus à se régénérer, mangez des protéines et pensez aux vitamines B12 et K.

Et pour votre enfant ?

Un choc est si vite arrivé ! Les plantes restent la solution naturelle pour faire disparaitre les bleus plus rapidement.
  • L’Arnica est l’antidouleur de référence. Elle contient des molécules favorisant la résorption des bleus.
    • Les conseils de votre Pharmacien : Il existe des granules d’Arnica (homéopathie) qui permettent de réduire l’apparition des bleus de façon préventive, avant une opération par exemple.
  • L’hélichryse : cette huile essentielle est connue pour ses vertus anticoagulante, anti-inflammatoire et anti-hématome. Elle permet de fluidifier le sang.
    • Les conseils de votre Pharmacien : Dans les cas particuliers ci-dessous, il est préférable de consulter un médecin :
  • Si votre bébé a un choc à la tête ou un bleu derrière l’oreille qui ne disparait pas au bout de 2 semaines,
  • Si vous sentez que votre bébé souffre ou est gêné plus de 24h,
  • Si le bleu enfle ou se rempli de pus malgré l’application d’une crème à l’arnica (ou de glace),
  • Si votre bébé a de la fièvre ou des tâches violettes, bleus ou noires qui apparaissent sur d’autres parties du corps sans lien avec une blessure ou un choc. Dans ce dernier cas, il pourrait s’agir d’une hémorragie.