vitalitéfamille
La fatigue est un signal lancé par notre corps pour nous indiquer que son équilibre est perturbé. Généralement, c’est le manque de sommeil, le stress, une alimentation déséquilibrée ou encore les infections hivernales à répétition, le froid…, qui obligent notre corps à puiser dans ses réserves énergétiques pour rester à bonne température … Mais la fatigue n’est pas une fatalité ! En suivant ces quelques conseils, vous retrouverez la vitalité et donc le sourire !

Chassez le stress et dormez suffisamment.

Apprenez à vous relaxer !
  • Veillez à bien distinguer votre vie privée et votre vie professionnelle, en évitant de ramener vos dossiers à la maison. Une fois rentré, les enfants couchés et les tâches domestiques effectuées, réservez-vous un moment rien que pour vous, pour lire, prendre un bain, aller vous balader quelques instants et décompresser tout simplement ….A vous de choisir l’activité qui vous fait le plus grand bien.

Préparez votre nuit

  • Avant d’aller vous coucher, vous pouvez boire une infusion de camomille, de valériane, de fleurs d’oranger, de passiflore, ou de tilleul. Ces plantes vous aideront à vous apaiser et à passer une bonne nuit.L’aromathérapie est également souveraine pour profiter du pouvoir apaisant des plantes. Vous pouvez diffuser quelques gouttes d’huiles essentielles de lavande, de mandarine, de marjolaine ou d’essence de mandarine en les versant dans un bol d’eau posé sur le radiateur ou encore vous masser en les diluant dans de l’huile.Il existe des compléments alimentaires « nuit sereine » et des huiles essentielles qui vous aideront également à vous détendre, vous apaiser et limiter le stress accumulé dans la journée,  n’hésitez pas à demander conseil à votre pharmacien.

Faites le vide dans votre esprit avant de vous endormir

  • Lorsque vous allez vous coucher, vous vous sentez généralement très fatigué mais malgré cela, vous ressentez des difficultés à vous endormir.
  • Au lieu de trop penser, allongez-vous sur le dos et respirez profondément et lentement en gonflant le ventre et en le rentrant à chaque expiration et concentrez-vous sur votre respiration en suivant mentalement le chemin qu’emprunte l’air dans vote corps.
  • Cet exercice de sophrologie vous permettra de faire le vide dans votre tête.
  • Pour vous apaiser, vous pouvez également vous concentrer sur ce que vous ressentez : le moelleux du matelas, la douceur des draps, vos muscles qui se détendent, le silence…

Écoutez votre corps en respectant votre rythme de sommeil.

  • Inutile de faire des nuits de 12 heures, mais ne résistez pas à l’envie d’aller vous coucher sous prétexte qu’il y ait un bon film à la télévision ou que vous avez du repassage en retard…

Pratiquez une activité physique régulière

  • La sensation d’être « trop fatigué » pour aller marcher (ou courir, faire votre gym, patiner, nager, etc.) est basée sur une perception erronée. Ce genre de « fatigue » relève davantage de la tension nerveuse, c’est-à-dire du stress. Or 15 à 20 minutes d’exercice physique éliminent justement stress et fatigue, et offrent plus d’énergie à votre corps en assurant une meilleure circulation de l’oxygène.

Non aux infections hivernales !

Pour booster vos défenses naturelles, il suffit de respecter quelques règles simples :
  • Consommez des fruits et des légumes (5 par jour selon le Plan national nutrition et santé).
  • Renforcez vos défenses immunitaires au niveau intestinal par la consommation de probiotiques (yaourts, laits fermentés…).Buvez 1 litre et demi d’eau par jour pour éliminer les toxines.
  • Évitez le tabac passif ou actif et l’alcool.
  • Pratiquez une activité physique douce mais régulière comme la marche (20 minutes par jour par exemple).
  • Pour éviter la contamination, aérez quotidiennement votre chambre pendant 15 mn, pour éviter que les microbes ne se développent.
  • Lavez-vous les mains plusieurs fois par jour (avant de manger, dès que vous rentrez chez vous, après chaque passage aux toilettes, après avoir utilisé les transports publics, après avoir sorti les poubelles, …). Ce geste d’hygiène est essentiel !
Malgré toutes ces précautions, les infections hivernales sont parfois inévitables… Alors, pensez à glisser dans votre sac du paracétamol pour calmer la douleur et faire baisser la fièvre, d’un décongestionnant, d’un anti-inflammatoire, d’un  muco-fluidifiant, qui permet d’expectorer plus facilement et d’un antiseptique. Votre pharmacien vous aidera à constituer votre mini-trousse à pharmacie à conserver à portée de mains (dans votre sac, dans le tiroir de votre bureau…).

Dévorez la forme !

Optez pour les fruits et légumes
  • Les légumes et les fruits ont l’avantage d’apporter de la vitamine C et de l’acide folique : des éléments connus pour aider l’organisme à renforcer ses défenses. Alors, consommez des fruits : mandarines, pamplemousses, oranges pressées au petit-déjeuner, kiwis, ananas, etc. La quantité idéale est de trois par jour.
Limitez votre consommation d’alcool et « d’excitants »
  • Les excitants et notamment les boissons contenant de la caféine (café, thé et sodas), tout comme l’alcool, fatiguent inutilement l’organisme. Contrairement aux idées reçues, il est donc préférable de s’en passer surtout lorsqu’on se sent fatigué(e).
Misez sur le magnésium !
  • Une alimentation équilibrée est généralement suffisante pour couvrir nos besoins, mais pour être certain de bénéficier d’un apport suffisant, privilégiez les épinards, les céréales complètes, les fruits oléagineux (noix, noisettes, amandes), les légumes secs (haricots blancs, lentilles, pois cassés), les fruits de mer comme les bigorneaux et les bulots, le chocolat noir et certaines eaux minérales.

Les conseils de votre pharmacien :

En complément de ces quelques règles à respecter pour ne pas se sentit fatigué et conserver la forme toute la journée, il existe des cocktails « coup de fouet ». Ils sont communément appelés antiasthéniques.

Les vitamines

  • Une déficience en vitamine C ou en acide ascorbique, diminue la résistance aux infections et peut entraîner une fatigue. On sait par ailleurs que le stress entraîne une perte de vitamine C.
  • Il n’est pas nécessaire de dépasser une posologie d’un gramme par jour. Le surplus non utilisé par votre corps sera éliminé. Les vitamines B sont également indispensables pour conserver votre tonus.

Les acides aminés

  • Même si notre organisme est capable de fabriquer un certain nombre d’entre eux naturellement, un apport supplémentaire peut être bénéfique. Quelques médicaments antiasthéniques contiennent de l’arginine, de l’acide aspartique, de l’acide glutamique.

Les sels minéraux

  • Magnésium, phosphore, fer, calcium, zinc, manganèse, cuivre… Les carences en sels minéraux ont diverses répercussions sur notre tonus et nos facultés cérébrales. Seuls ou associés, les oligo-éléments sont disponibles en officine.

Les stimulants

  • Quelques psychostimulants peuvent être pris en cure pour un bon coup de fouet. Leur activité est variable selon les individus mais ils peuvent être efficaces chez certains. Sulbutiamine, caféine, déanol sont les principaux représentants de cette classe d’antiasthéniques.
  • Ces cocktails sont efficaces à condition d’être pris pendant une certaine période et en respectant la posologie (cure d’un à deux mois selon les conseils de votre pharmacien). Un seul comprimé pris au moment où vous sentez fatigué ne changera rien à votre état général !
  • Si ces produits sont disponibles sans ordonnance, il est indispensable de  respecter les doses prescrites et de demander conseil votre pharmacien.
 Si malgré ces conseils, la fatigue persiste, n’hésitez pas à consulter votre médecin. Elle peut aussi être le signal d’alarme de votre organisme auquel il faut être attentif.