Depuis plusieurs années, le rôle du pharmacien se concrétise et se valorise. Il est désormais reconnu comme un véritable Acteur de Santé. Dans votre pharmacie, vous disposez bien sûr de conseils santé, de la délivrance (avec ou sans ordonnance) de vos médicaments mais aussi de nombreux services, pouvant varier d’une pharmacie à une autre : carte de fidélité, cartes thématiques, magazine de santé mais aussi entretiens personnalisés et confidentiels avec votre pharmacien, entretiens avec une diététicienne , dépistages de certaines pathologies telles que le Diabète.

A l’occasion de la journée mondiale du diabète célébrée le 14 novembre, votre pharmacien vous rappelle l’importance du dépistage pour éviter des complications médicales, mais aussi du suivi et de l’accompagnement d’une personne diabétique.

 

Le diabète

 

On distingue deux types de diabète : le diabète de type 1 et le diabète de type 2.

      · Le premier est dit diabète insulinodépendant ou diabète juvénile. Le pancréas cesse de produire de l’insuline.

      · Le diabète de type 2, dit non insulinodépendant, apparaît progressivement, et l’insuline fonctionne de moins en moins bien. Le diabète concerne beaucoup de personnes et surtout beaucoup de personnes s’ignorent. Il est important d’être dépisté rapidement pour ne pas avoir de complications médicales.

 

En quoi consiste le dépistage du diabète en pharmacie ?

 

Pour le dépistage du diabète, votre pharmacien effectue une glycémie : mesure du taux de sucre dans le sang en quelques secondes à partir d’une petite goutte de sang prélevée sur la pulpe d’un doigt, grâce à un lecteur de glycémie.

 

Peut-on prévenir le diabète et ses complications ?

 

Les complications se situent souvent au niveau du cœur et des vaisseaux. Toute personne diabétique peut avoir une vie active, autonome et épanouie à condition que sa maladie soit diagnostiquée tôt et traitée correctement. Il peut alors éviter l’évolution vers le stade dramatique des complications (cécité, amputation, insuffisance rénale…).

Les gestes essentiels à adopter :

1. Un régime alimentaire adapté : demandez conseil à une diététicienne

2. La pratique d’un exercice physique régulier : demandez conseil à votre pharmacien, médecin généraliste et votre diététicienne

3. Des traitements à base d’insuline sont indiqués. En attendant la mise au point de nouvelles armes thérapeutiques, cette hormone est la clé d’un équilibre de la glycémie. Une personne diabétique traitée par l’insuline (et parfois certains comprimés) doit savoir composer avec ses hypoglycémies, qui en cas de crise extrême peuvent conduire au coma. L’insuffisance de glucose dans le sang peut résulter d’un mauvais dosage de l’insuline, d’un effort physique non prévu, d’un repas sauté, etc.

Signes d’hypoglycémie :

Aux premiers signes, la personne diabétique doit si possible, mesurer sa glycémie et ingérer du sucre.

· “creux” à l’estomac,
· fringale,
· fatigue,
· sueurs,
· palpitations,
· vomissements,
· vertiges,
· crampes,
· troubles de l’équilibre,
· fourmillements à l’extrémité des membres,

Le traitement est surtout préventif : le diabétique doit savoir adapter ses doses d’insuline en fonction de son alimentation, de son activité physique et des dosages quotidiens de sa glycémie au bout du doigt.

Pour plus d’informations : cliquez-ici