Amuse-bouche  
Découvrez une recette élaborée par nos diététiciennes : la mousse de patate douce et Saint Jacques poêlées.

Ingrédients pour 8 verrines

  • 500 g de patates douces (oranges de préférence)
  • 200 ml de crème fraiche légère
  • 1 cube de bouillon de légumes
  • Sel/Poivre
  • 100 ml d’eau de cuisson
  • 16 noix de St Jacques
  • 1 échalote
  • 1 gousse d’ail
  • Persil
  • 1 càs de Rhum vieux
  • 2 càs d’huile d’olive
  • 50 g de parmesan

Préparation

  • Râpez le parmesan puis étalez le pour former une couche sur une feuille de papier cuisson posée sur votre plaque de four,
  • Cuire à 200° en position haute pendant 8-10 min,
  • A la sortie du four, vous pouvez déformer la couche de parmesan (en l’enroulant par exemple) puis cassez-la en tuiles,
  • Épluchez puis coupez la patate douce,
  • Mettez-la à cuire dans de l’eau avec le cube de bouillon de légumes,
  • Une fois cuite, réservez 100 ml d’eau de cuisson,
  • Mixez finement la patate douce, ajoutez la crème et de l’eau de cuisson puis, selon votre goût, du sel et du poivre. Gardez au chaud le temps de préparer les St Jacques,
  • Mixez finement l’ail, l’échalote, le persil,
  • Faites dorer, sur chaque face, les St Jacques dans une poêle chaude où vous aurez préalablement versé l’huile d’olive. Deux minutes environ suffisent (selon grosseur les noix),
  • Ajoutez la mixture aromatique et faites légèrement revenir,
  • Déglacez au Rhum vieux, salez puis éteignez le feu,
  • Dans une verrine, incorporez la mousse de patate douce à l’aide d’une poche à douille,
  • Disposez 2 noix de St Jacques avec les aromates puis piquez dans la mousse une tuile de parmesan.

Mon marché

  • La patate douce est un gros tubercule à chair blanche, jaune, orange ou violette !
  • Vous pouvez la trouver facilement toute l’année sur les marchés ou en grande surface.
  • Choisissez la bien ferme, lourde, non tachetée et sans germes.
  • Elle est plus fragile que la pomme de terre ; sa conservation doit donc se faire dans un endroit frais, sec, aéré, et à l’abri de la lumière.

Qualités nutritionnelles

  • La richesse principale de la patate douce est représentée par les caroténoïdes (bêta-carotène) transformés en vitamine A dans l’organisme. Cette vitamine est un antioxydant qui joue un rôle dans la vision, la bonne santé de la peau et le système immunitaire.
  • Elle est également riche en manganèse et potassium, vitamine C, vitamine B6 et en fibres.

Le mot de la diététicienne

  • La patate douce a de multiples facettes : elle se cuisine de différentes manières (purée, gratin, frites, chips, poêlée,…) en accompagnement du poisson ou de la viande.
  • Sa saveur sucrée en fait également un aliment intéressant dans les desserts tels des gâteaux, tartes ou muffins.